Préface du catalogue de l’exposition 2007


La peinture abstraite lyrique de Dagmar Bergmann : 
Catalogue de l’exposition 2007

Entre Vents et Marées

Dagmar Bergmann est née à la fin de la seconde guerre mondiale, dans un camp de réfugiés d'Allemagne du Nord. Pour grandir dans ce monde sans identité, entre l'oubli et le secret, elle a imaginé une écriture du silence, infiniment mobile, une peinture éternelle et vraie comme le bleu du ciel si souvent caché.

L'évolution de la peinture de Dagmar Bergmann révèle l'étendue de sa quête. Les expositions au Fondo Internacional de Pintura en témoignent. "Espèces d'Espaces" (2001) présente la scène de l'oubli et du secret, les transparences sous lesquelles ils dissimulent leur ballet. Avec "Métamorphoses de l'Oubli" (2003), la vie dans l'oubli est dotée d'une chorégraphie qui anime les toiles de ses métamorphoses incessantes. Dans "l'Intérieur des Rêves" (2005) l'artiste aborde l'énigme de l'identité. Les rêves, si vivants et pourtant si secrets, tour à tour reflets et raisons de nos vies, inspirent à Dagmar Bergmann une peinture multidimensionnelle d'une grande liberté. Une peinture où l'intérieur et l'extérieur s'interpénètrent à l'infini.

La présente exposition, "Entre Vents et Marées", est née de cette liberté. Dans la quête de Dagmar Bergmann, elle marque une étape essentielle : le découvrement. Comme vents et marées, l'oubli et le secret effacent mais aussi découvrent un monde primordial. C'est un passage vers ce monde qui nous est proposé, vers une lumière originelle ("L'Aurore aux Doigts de Rose", "La Lumière intérieure") habitée par une force vitale ("Les Ailes du Désir", "L’Apprenti Sorcier", "Vivre"), un passage enchanté ("Chant des Vagues au Vent", "Jardin Secret") aux risques vertigineux ("Récif", "Les Saltimbanques")...

© Dagmar Bergmann, juin 2007

Galerie   Catalogues Précédent    Suivant