Préface du catalogue de l’exposition 2009


La peinture abstraite lyrique de Dagmar Bergmann : 
Catalogue de l’exposition 2009

Fugues

Née à Hambourg, de parents réfugiés d’Allemagne de l’Est, Dagmar Bergmann a ressenti très tôt l’appel des fugues. Fugues en soi-même, d’abord, à la recherche d’une identité effacée par la pauvreté et l’oubli. Les paysages de ces fugues sont bleus, promesse de liberté et de vérité, à l’image des fragments de ciel que laissent parfois entrevoir les nuages du Nord.
C’est le bleu qui guide encore Dagmar Bergmann, lorsqu’elle décide de quitter l’Allemagne pour des ciels et des mers où fugue intérieure et fugue extérieure se répondent et s’accordent.

Entre vents et marées, l’artiste plante son chevalet pour exprimer la turbulence des fugues ("Mistral", "Quatre Vents", "Jeunesse", "Au pays des fugues") et leur harmonie secrète ("Hymne à la Joie", " La Nuit s’effeuille", "Nuit transfigurée", "Time after Time"), libérant des sons et des parfums ("Sunrise Jazz", "Parfums", "Chanson du Mariachi") qui nous invitent à fuguer.

© Dagmar Bergmann, juin 2009

Galerie   Catalogues Précédent    Suivant